La classification des vins libanais

Publié le Publié dans Classification

vin_libanaisDepuis 1991, la question de la classification des vins libanais me préoccupe et intéresse aussi les partenaires de travail qui m’entourent.

J’aimerai revenir en 1991, où mon voyage vers la classification des vins a commencé. J’ai reçu un appel de monsieur Bernard Fattal, à ce moment PDG de la société Khalil Fattal et Fils, pour étudier la possibilité de distribuer des produits alimentaires libanais en France. Après un mois de recherche, je suis arrivé à la conclusion que la société pouvait réussir dans le vin. C’est ce qu’elle a effectivement fait et cela a changé les choix stratégiques de produits centrés jusqu’alors sur les Halwa, pâtisseries libanaises, vers les vins libanais. Ce choix fût la raison de leur succès. Pourtant, convaincre des businessmen libanais avisés de vendre du vin en France au début des années 90 était aussi improbable pour eux que de vendre de l’eau à côté d’un puits.

Pour les convaincre la classification était utile, alors monsieur Serge Hochar s’y attela. Depuis 1990, il a fait du Château Musar une icône internationale, reconnu par des experts du vin français de renom.

Chaque bouteille de vin libanais à son « moment »

C’était un excellent point de départ pour la classification: un vin libanais était reconnu à l’international. La deuxième étape se déroulait en interne tant pour le Château Musar que pour le Château Kefraya. Comment devons-nous classifier les vins libanais? Ils étaient alors classés par couleur, rouge, rosé et blanc et le Château Kefraya avait en plus un vin doux et un « vin nouveau ».

L’étape suivante est à l’origine de la pérennité de la classification des vins. Monsieur Alain Favereau, responsable qualité et achats chez le distributeur français de vin Nicolas, avait alors introduit dans la collection 1994 de Nicolas quatres vins rouges du liban, le Kefraya rouge (maintenant Breteche), le Coteaux du Liban 1982, un vin nouveau et aussi un Kefraya Rosé et le Château Musar rouge 1983.

Les trois vins rouges choisis du Château Kefraya m’ont ouvert les yeux quant à cette éventualité. Trois catégories de vins rouges étaient appréciées par les mêmes consommateurs du même domaine ! Comment devons-nous classer ? Par qualité, couleur ou région ? En même temps, tous les raisins vinicoles étaient plantés dans la vallée de la Bekaa. Comment pouvons-nous comparer différents vins issus de différents domaines?

Pour résumer, j’ai réalisé que les domaines libanais, excepté la classification par couleur, a commencé avec deux classifications pour les vins rouges et blancs. Puis, une troisième catégorie est apparue avec le temps.

Avant de décrire les catégories, il faut se souvenir que chaque domaine leur donne un nom différent. Vous trouverez le détail pour chaque domaine à la fin de l’article.

Premièrement nous avons les vins libanais « Découverte ». Ils sont jeunes et faciles à boire. Ces vins doivent avoir du caractère et respecter les terroirs. Souvent fruités avec une touche d’épice, les meilleurs d’entre eux sont ceux qui nous invitent à aller plus loin avec les vins du même domaine dont les prix sont plus élevés.
Pour illustrer cette catégorie, nous pouvons parler des vins issus du domaine Batroun Mountains en choisissant le Ruby en rouge et le Seven blanc pour les vins « Découverte ».

« Aisance » est une catégorie que vous trouverez pour les vins libanais rouges et blancs. Ils sont plus complexes, les vignes sont plus anciennes que pour la gamme « Découverte », la production est moins importante et le raisin est souvent récolté à la main avant macération. Ces vins sont vieillit en fût de chêne et mis en bouteille au moins cinq ans. Les meilleurs d’entre eux sont ceux qui nous offrent une magnifique panoplie d’arômes et qui séduiront vos papilles.
Les Emirs 2009 est un vin « Aisance » du domaine Château Saint Thomas.

La troisième catégorie est apparue plus tard. Elle a été initiée par monsieur Michel de Boustros, fondateur du domaine Kefraya, avec le vin Kefraya Compte de M en 1996 et nous appelons maintenant ces produits les vins « Extase ». Son objectif était de faire un vin qui présente le meilleur potentiel pour des parcelles sélectionnées du domaine Kefraya. Cet exercice a été mené dans la même logique que certains vins rouges et blancs du Château Musar sans séparer dans différentes catégories les différents domaines. Une autre particularité du Château Musa est qu’il offre de très bons vins blancs.
Nous avons les Château de Cana qui sont des vins « Extase » du domaine Clos de Cana.

Pour conclure, pourquoi classer les vins libanais ? Premièrement, cela nous aide à comparer le comparable. Deuxième, cela rend plus simple de choisir le vin libanais parfait en fonction de l’événement. Troisièmement, nous serons capables de structurer le rang de votre collection de vin. Aussi, les professionnels peuvent faire les bons achats au bon moment.
Avec l’appréciation des vins libanais dans le monde, l’offre sera plus rare et par conséquent sa valeur augmentera. Savoir comment classer un Château Musar devrait vous être utile pour apprécier ce bon vin. L’attention donnée au Clos Saint Thomas et au vin Les Emirs par le milieu professionnel rendra ces produits rares ! Le travail que réalise monsieur James pour le Château Ksara et l’attention qu’il donne à chaque catégorie au sein de son Château commence à donner de la valeur au domaine Ksara auprès des professionnels.

Je terminerai avec une anecdote. J’ai demandé à Alain Favereau s’il pouvait faire des suggestions sur la classification. Il m’a invité avec mon collaborateur, monsieur Nabil Khoury Ghanem, dans son bureau où il nous avait expliqué comment il détermine les notes pour la qualité de chaque vin et nous avons visité le laboratoire qui teste le vin après sa dégustation. Je lui ai demandé comment est-ce qu’il pourrait reconnaître le meilleur vin ? Sa réponse était simple et claire : Si c’est un produit de qualité tout dépend du moment ». Chaque bouteille de vin à son « moment ».

Il avait raison puisque nous devons garder en tête que même s’il existe une classification, boire un Château Petrus rouge 1969 devant une feuille d’imposition ne sera pas aussi savoureux qu’un Massaya Silver rouge 2009 avec notre bien aimé(e) !

Maintenant que vous savez classer les vins libanais, vous devriez encore plus apprécier votre shopping sur notre boutique en ligne wineroutelebanon.com

Si vous souhaitez me contacter, écrivez-moi à l’adresse robert.moughanie@wineroutelebanon.com

vin_libanais_classification

RM

Une réflexion au sujet de « La classification des vins libanais »

Laisser un commentaire